CEPADEP
 
Accueil L'appel Signer l'appel Signatures Qui sommes nous ? Media Contact
             

 

Qui sommes-nous ?

 

Mobilisation des lycéens et des étudiants, grèves des enseignants, indignation générale devant la répression terrible qui s’abat sur la jeunesse : tout dans la situation actuelle témoigne du rejet profond et général de la politique du gouvernement Macron-Philippe dans l’enseignement ; partout se manifeste la volonté de combattre les réformes Blanquer et Vidal qui démantèlent l’école et l’université publiques et qui anéantissent leur mission fondamentale : offrir à toutes et à tous la possibilité et les moyens d’acquérir des connaissances, des qualifications et des diplômes nationaux reconnus ; donner à la jeunesse l’accès aux instruments de l’émancipation.

Réforme du bac et du lycée, réformes concernant l’accès à l’université (loi ORE, Parcoursup, hausse des frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires et bientôt pour tous les étudiants) : ces attaques d’une violence inouïe contre l’égalité, le droit à l’instruction, le droit de ne pas être réduit à une marchandise, à une « ressource humaine », appellent une réponse à leur mesure. C’est pourquoi, engagés contre la politique actuelle de destruction de l’enseignement public, nous avons proposé à toutes celles et tous ceux qui sont concernés par les contre-réformes en cours et qui cherchent à les combattre de se regrouper et de participer au meeting qui s'est tenu le samedi 26 janvier 2019 après-midi à la Bellevilloise à Paris, grâce au soutien de Pierre Ouzoulias, de Sauvons l'Université !, de l'Association des sociologues du supérieur et du Manifeste pour la reconquête d'une école qui instruise.

Les organisateurs du meeting, réunis le 14 décembre lors d’une conférence de presse initiée par le Manifeste pour la reconquête d’une école qui instruise, sont :

Annabelle ALLOUCH, maître de conférences en sociologie à l’université de Picardie

Romain PUDAL, chercheur en sociologie au CNRS, membre du CA de l’ASES (Association des Sociologues du Supérieur)

Angélique DEL REY, professeur de philosophie en lycée, auteur du livre A l’école des compétences

Pierre OUZOULIAS, sénateur des Hauts-de-Seine, vice-président de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication

Jérémie DAIRE, élève en classe préparatoire littéraire au lycée Michelet de Vanves

Laura CATRY, représentante des parents d’élèves de l’INJS au CA et au CVS de l’INJS, secrétaire de l’association des parents d’élèves et amis de l’INJA et INJS

Martine DUPUY, conseillère pédagogique retraitée de Marseille, membre du secrétariat d’animation du Manifeste pour la reconquête d’une école qui instruise

Jack LEFEBVRE, syndicaliste enseignant dans les Yvelines, membre du secrétariat d’animation du Manifeste pour la reconquête d’une école qui instruise

Marc MOUHANNA, professeur de philosophie en lycée en Seine-Saint-Denis, membre du secrétariat d’animation du Manifeste pour la reconquête d’une école qui instruise

Sont intervenus également :

Laurence GIAVARINI, MCF HDR en littérature française, université de Bourgogne, membre de Sauvons l'Université !

Mariannick DAGOIS, enseignante-chercheuse en musicologie, retraitée, membre de SLU

Lorenzo VARALDO, directeur d’école en Italie, auteur de L’école renversée, dont la traduction en français vient de paraître aux Editions du Travail

Mirella DUCHESNE, enseignante en coiffure en lycée professionnel

Manon RENIÉ et Antoine LUCIANI, lycéens engagés dans les mobilisations en cours

De ce meeting est ressorti un appel visant à rassembler le plus largement possible pour la défense de l'école et de l'université publiques. Deux décisions furent prises : celle de créer un comité de suivi organisant la diffusion de l'appel et ayant vocation à proposer de nouvelles initiatives ; celle de recueillir les informations disponibles sur les effets des réformes du gouvernement, en particulier Parcoursup.

Enseignants du primaire, du secondaire, du supérieur, lycéens, étudiants, parents d’élèves, travailleurs, rassemblons-nous pour discuter des enjeux de ces réformes et poursuivre le combat visant à en imposer l’abrogation, en aidant à la mobilisation dans l’unité.

_____________________